Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 19:09

Abu Hamid Muhammad Al Ghazali (1058 - 1111)

Maladies de l'Âme et maitrise du coeur
(Ed du Cerf)

Abu Hamid Al Ghazali, philosophe d'origine persane, fut un grand penseur de l'Islam et philosophe. Il rédigea des essais sur Avicenne, Al Kindi, Al Farabi, des traités de logique, avant de publier le célèbre "incohérence des philosophes", dans lequel il prône un scepticisme envers les excès de la logique aristotélicienne et les courants néo-platoniciens.

Après une carrière de juriste puis d'enseignant en philosophie dans la prestigieuse université du Bagdad des abbassides, il connut une crise existentielle qui l'amena vers le soufisme et une longue retraite mystique. C'est en tant qu'intellectuel de la mystique soufie et "sage" qu'il est le plus souvent reconnu.

Lors de cette retraite il composa une somme en guise de testament spirituel intitulée le "livre de la discipline de l'âme, de l'éducation des comportements moraux, et du traitement des maladies du coeur", dont le présent ouvrage est le livre vingt deux.   

S'appuyant sur des "hadits" (dits de Mahomet dans le Coran), Al Ghazali souligne l'importance de ce qu'il appelle le "bon caractère", terme qui regroupe un ensemble d'éléments de sagesse, et nous invite à partir à sa quête.

Le philosophe commence sa démonstration en distinguant quatre traits de vertu fondamentaux à ses yeux : la sagesse, le courage, la continence et la pondération, traits de vertu qu'il estime bon de maintenir équilibrés les uns envers les autres et d'harmoniser.  

Ces traits de vertu qu'Al Ghazali définit et dont il analyse les liens sont déclinés en balances d'inclinations ou de comportements dont il faut garder le juste milieu. La faculté de pondération doit ainsi permettre, par exemple, de maîtriser violence et passion conformément à notre faculté à effectuer des
discernements (sagesse)...

Une philosophie du juste milieu et une quête d'harmonie  (avec des influences jaïnistes et chrétiennes), dont émergera également une certaine idée de la beauté, qui ne pourra que séduire le lecteur attentif...

Al Ghazali, docteur de l'âme, par ses profonds discernements, sa clarté d'analyse, sa très grande intelligence et son sens aïgue de la psychologie humaine, est une merveilleuse initiation à l'âge d'or de la pensée musulmane et à la mystique soufie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • : Les libraires et les amis de la librairie partagent leurs coups de coeur.
  • Contact

Recherche