Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 15:09

Les enfants de Hansen

 

Ognjen Spahic

 

  hansen.jpg

 

 

Ognjen Spahic, jeune écrivain monténégrin, nous invite à partager la vie quotidienne de la dernière léproserie d’Europe, au temps de la chute du régime de Ceausescu en Roumanie.

 

Son héros, personnage attachant, simple, philosophe, pratiquant l’autodérision et incapable de se résigner face à la maladie et sa condition, a pour compagnon de chambre Robert Duncan : ancien agent de renseignement américain. Ensemble, ils vont profiter des évènements de quatre vingt neuf pour préparer la grande évasion vers l’Ouest et tenter de déjouer la vigilance de « Sans originalité » (le garde de la Securitate affecté à la surveillance des lépreux).

 

Si le décor de ce roman est difficile et que la lecture peut parfois en donner la nausée (nombreuses descriptions de chair en putréfaction), il est aussi d’une grande dérision sur la condition humaine, typique de l’âme slave (aspect particulièrement visible sur le mode de désignation du chef de la léproserie). Le comique absurde de ce roman est partout et prend tout son sens à travers des scènes extravagantes, comme par exemple l’image du vieux Zoltan accourant hystériquement vers une foule de roumains lors de la chute du dictateur en chantant « back in the USSR », les luttes acharnées contre les chiens errants, ou la fierté déplacée de la condition lépreuse chez certains.

 

Une œuvre profonde, intéressante, qui renoue avec les belles traditions de la littérature est-européenne, et constitue également une métaphore poignante sur le communisme roumain et sa chute.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • : Les libraires et les amis de la librairie partagent leurs coups de coeur.
  • Contact

Recherche