Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 19:49

Leonardo Padura
Les brumes du passé

El Condé, personage central des "brumes du passé", est un ancien policier reconverti dans l'achat-vente de livres anciens. Il découvre un jour par hasard dans un hôtel particulier délabré de La Havane une somptueuse bibliothèque, propriété de Dionisio et de sa soeur Amalia, personages misérables et affamés, sans aucune conscience de la valeur de leurs biens. El Conde va y découvrir des ouvrages rarissimes qu'il pourra revendre à prix d'or pour son profit et celui de ses amis, mais pas seulement...

Fasciné par la photo d'une éblouissante chanteuse de Bolero (Violeta Del Rio) découverte entre les pages d'un livre de cuisine, il mène l'enquête pour tout apprendre de cette personne et s'intéresse à la vie de l'ancien propriétaire de cette bibliothèque, le père de Dionisio et Amalia : un certain Mr Alides Montes de Oca de la haute société cubaine, qui semble avoir eu une liaison avec la chanteuse.

Son enquête pour retracer l'histoire de Violeta del Rio le mènera dans toutes les couches de la société Havanaise, et nous fera voyager dans le temps des cabarets, le Cuba festif et mafieux des années 50, si différent du Cuba violent, affamé, désespéré et sans repères d'aujourd'hui, magnifiquement retranscrit par un réalisme poignant.

Rappelé à son ancien métier lors du mystérieux assassinat de Dionisio, el Condé se verra suspecté et pour toute réponse défiera ses anciens collègues de résoudre l'énigme avant eux, tout en se donnant encore dans sa lubie: la recherche désespérée de tout savoir sur Violeta del Rio et les circonstances de sa mort.

L'écriture de Padura est enivrante, teintée de nostalgie et chaleureuse, on prend plaisir à se voir immergé dans un La Havane bouillonnant à l'atmosphère envoutante, hantée par un passé devenu légendaire, sous la houlette du Condé, personnage charismatique, nonchalant mais profondément attachant. 

Leonardo Padura est né à La Havane en 1955. Il est l'auteur d'Adios Hemingway, du Palmier et l'Étoile, de Électre à La Havane, L'Automne à Cuba, Passé parfait, Mort d'un Chinois à La Havane et de Vents de carême.
Il a reçu les prix Hammett et Café Gijén.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 27/06/2011 16:56



Bonjour, oui, que c'est bien ce roman de Padura que j'ai découvert grâce à ce roman. Depuis, j'ai dévoré L'homme qui aimait les chiens, à mon avis, le grand roman de 2011. (voir mes
billets des 07/01/10 et 10/03/11). Un écrivain magistral. Bonne fin d'après-midi.



Présentation

  • : Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • : Les libraires et les amis de la librairie partagent leurs coups de coeur.
  • Contact

Recherche