Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 17:41

 

Niccolo Ammaniti

 

 

La fête du siècle

 

9782221116050.jpg

 

 

Fabrizio Ciba, écrivain italien contemporain en mal de reconnaissance, est invité à la « fête du siècle » par un sulfureux magnat de l’immobilier dans sa villa de Rome. Digne à certains égards des « bunga bunga » de Berlusconi, la fête surréaliste compte tout le gratin de la Jet Set italienne : joueurs de football, chanteurs, mannequins, journalistes, hommes d’affaires, plasticiens…

 

Nous sommes invités, parallèlement au cheminement de Fabrizio Ciba, à suivre la progression de Mantos pauvre être abruti et violent qui cherche à grimper dans la hiérarchie des satanistes italiens après son premier attentat raté : le sacrifice d‘une jeune fille qui n‘était finalement pas vierge. Lui et ses acolytes préparent un attentat lors de la fête qui les hissera au sommet du panthéon des satanistes et marquera l‘Histoire...

 

Comme le choc de deux Italies, deux « civilisations » de l’absurde générées par l’abrutissement général, la médiatisation et le consumérisme (des thèmes chers à Niccolo Ammaniti), la fête tourne à un cauchemar apocalyptique dressant un tableau hilarant mais aussi alarmiste, qui nous laisse sur l’impression d’avoir assisté à un majestueux cri de l’artiste envers l’Italie d’aujourd’hui.

 

Niccolo Ammaniti, spécialiste de l’humour noir, est l’auteur de « Et comme Dieu le veut » (roman relatant le parcours de Rino Zena, sorte de psychopathe néo-fasciste qui « élève » son fils seul et prépare avec des amis alcooliques le casse d’un distributeur automatique avec une pelleteuse), « Et je t’emmène » et « Je n’ai pas peur ». Il a obtenu le prix Strega en 2007.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • : Les libraires et les amis de la librairie partagent leurs coups de coeur.
  • Contact

Recherche