Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 18:56

Et Nietzsche a pleuré

 

Irvin Yalom

 

 

Le docteur Josef Breuer, éminent médecin viennois, connu pour son étude "d'Anna O" qui figure au début des "Etudes sur l'hystérie" de Sigmund Freud, est en vacances en famille à Venise. Il y rencontre la jeune Lou Andréa Salomé, qui le prie de prendre en charge, à son insu, un amoureux déçu devenu fou, s'estimant responsable de son malheur et pensant que "l'avenir de la philosophie allemande est en jeu".

 

Par le truchement d'amitié communes, Friedrich Nietzsche, en qui germe "Zarathoustra", va venir consulter Breuer pour ses migraines, mais surtout, pour "faire honneur aux recommandations de ses proches". Le médecin va alors tenter de mettre en place avec le philosophe une cure par la parole, allant pour cela jusqu'à devenir lui même le patient ou "l'arroseur arrosé", le tout sous l'oeil déjà perçant du jeune Sigmund Freud...

 

Une oeuvre hilarante, superbe partie d'échecs entre des grands explorateurs de l'esprit à l'apogée de la Vienne intellectuelle, initiation à la fois à la philosophie Nietzschéenne et à la psychanalyse.

 

Irvin Yalom est un psychiatre américain, adepte de la psychothérapie existentielle, pratique fortement influencée par les travaux de Karl Jaspers.

 

Les amoureux de Nietzsche pourraient être choqués par un tel roman, si l'on peut s'étonner de certains anachronismes dans cette oeuvre, comme le misogynisme de l'homme (chacun se fera son idée sur les possibilités réalistes de cette fiction), la vision d'Irvin Yalom n'en demeure pas moins joussive : il s'agit du choc que tant auraient aimé voir se produire entre les prémices de la psychanalyse et l'une des philosophie les plus marquante du vintgième siècle, de l'invention de la "philothérapie", et surtout d'une oeuvre littéraire signifiant la méthode thérapeutique de son auteur.

 

Selon les dernières explications des spécalistes sur la folie de Nietzsche, il souffrait, comme tant de génies, d'une psychose maniaco dépressive, et serait mort d'une tumeur au cerveau.

Partager cet article

Repost 0
Published by Libraires de l'Eternel Retour - dans Littérature américaine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • : Les libraires et les amis de la librairie partagent leurs coups de coeur.
  • Contact

Recherche