Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 19:17



Après avoir lu "Je me souviens" de Georges Perec, Zeina Abirached s'est essayée à l'exercice:
elle se souvient de son enfance à Beyrouth, dans les années 80: des coupures d'éléctricité causées par les bombardements qui empéchaient de finir de regarder Goldorak ("Grindayzer") avant d'aller au lit, d'une nuit passée dans le gymnase avec tous les élèves de l'école parce que la route qui les ramenait chez eux était devenue un lieu d'affrontement, de la collection toujours grandissante et exitante d'éclats d'obus de son petit frère, des Beattles, des sodas du coin quand le Coca-Cola n'était pas encore arrivé au Liban, de la coupe chez le coiffeur qu'elle regrettera  plusieurs années de son adolescence...et de ses parents qui ont tous les jours vécus de manière à dépasser l'angoisse de la guerre et à protéger leur foyer par la culture et l'humour.

C'est un très beau portrait d'une famille de Beyrouth Est, plein d'humour malgré le poids de la guerre en zone Ouest, et plein de finesse avec un graphisme drôle et esthétique. Mais tout comme les traits inversés de ce roman graphique (le blanc sur fond noir) c'est dans tout ce qui n'est pas dit de cette enfance dans un pays en guerre que réside l'essentiel.







Partager cet article

Repost 0
Published by Marie - dans BD
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • : Les libraires et les amis de la librairie partagent leurs coups de coeur.
  • Contact

Recherche