Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 12:30


Paul Audi
"La fin de l'mpossilbe" (Bourgois)


Paul Audi, spécialiste des questions d'éthique et d'esthétique, nous livre dans cet essai au ton personnel invitant à la confidence sa passion pour un écrivain qu'il admire et considère comme la substance même de ce que devrait être l'artiste : Romain Gary, un être qui, "face aux nécessités du réel, à l'inexorable, l'irrémissible, l'irrémédiable, l'irréversible, est une volonté panique d'espérer contre l'évidence et en même temps dans cette angoisse de sentir une fois de plus que ce n'est pas ça".

Audi, s'appuyant sur les dires et écrits de Gary, nourrit toute une réflexion passionnante sur l'artiste et la création en mettant l'écrivain slave ("extrémisme de l'âme, maximalisme, goût du dépassement") au sommet de son panthéon personnel.

Des belles formulations clins d'oeil font l'éloge de l'auteur : un homme qui "désespère de son désespoir" avec "grâce, franchise et humour", un "clown lyrique qui parlait à l'envers, se plaçant toujours à l'opposé de lui-même, pour exprimer le contraire de ce qu'il ressentait vraiment, une façon de hurler avec discrétion", un "enchanteur qui aura su faire croire en la possibilité de l'impossible et donner à la vie beaucoup plus que sa propre singularité".

Le philosophe de plaider pour un "rééxamen libératire de la notion de subjectivité", de conclure son essai sur ces mots dépités de Chestov : "toute la philosophie moderne exprime non pas ce qui fait vivre les hommes mais ce que leur souffle l'esprit de l'époque", et de poser les bases de sa philosophie esth/éthique (un accroissement des possibilités de la vie par la création), que l'on peut découvrir dans "Créer" (Ed.Encre Marine).

Un ouvrage aux perspectives passionnantes pour tous les amoureux de Gary, écrit par un véritable philosophe, avec de nombreuses références à Nietzsche, Pouchkine, Dostoïevski.


Roger-Pol Droit sur Paul Audi dans Le Monde le 20 mai 2005 :

« Depuis quelque temps, ce solitaire hyperactif commence à être reconnu pour ce qu’il devient : un de nos rares vrais philosophes, tout simplement. Voilà que les États-Unis et le Canada l’invitent et commencent à le fêter. Ses livres sont en cours de traduction aux Pays-Bas ou en Espagne. Bref, on s’avise en plusieurs lieux, qu’en France un philosophe est né. Ne soyons pas les derniers avertis. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • : Les libraires et les amis de la librairie partagent leurs coups de coeur.
  • Contact

Recherche