Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 20:50

Fake
Giulio Minghini
éditions Allia
2009


Rencontre-Lecture avec Giulio Minghini à L'Eternel Retour Jeudi 2 avril 19h30.

 Fake. Cliquer à la rencontre de l'autre. La recherche de l'autre sur les différents sites de la toile Internet, qui ne devient que la rencontre de miroirs, de soi-même autant que de l'autre. Drogue. Celle de la consommation de corps inconnus, mais de corps offrant tous les possibles d'une relation capable d'effacer celle avec Judith, de la dépasser.
On devient une fiche, on découvre l'autre au travers de grilles de présentation, de mensuration, de standardisation.  et on rempli son panier d'une, de toutes les fiches susceptibles de répondre: autant de fakes, d'inventions de soi, de représentations virtuelles de ce que l'on est donc pas. On en arrive alors à une démultiplication de soi qui n'est finalement qu'éclat du soi. Vertige de l'abondance. On en oublie ce que l'on est et ce que l'on cherchait: la rencontre d'un alter ego, jusqu'à l'oubli de son propre corps malgré la peau devenue l'ultime moyen pour atteindre la réalité de l'autre et de soi-même.   

Sur les conseils d'une amie voulant l'aider à dépasser sa rupture amoureuse, le narrateur s'inscrit à un site de rencontre par internet où il découvre et explore les possibilités infinies et démultipliables de rencontres. Il nous emmène  dans cette expérience par ce qui pourrait être un  témoignage, permettant un regard sociologique du phénomène d'addiction consummériste de ces sites  où l'on est réduit à une fiche de standards presque anthropométrique et où le soi s'aliène dans ses représentations virtuelles d'un monde parallèle, mais aussi par les annotations, les mots qu'il note entre deux rencontres, offrant une approche parfois poétique, parfois littéraire ou même philosophique. 


"L'abondance comme dimension paradoxale de la solitude".

"Si chaque connexion était l'irrésistible matérialisation sonore d'une solitude-un hurlement-ce monde exploserait des millions de fois par jour"

"L'enfer moderne a la forme d'un site de rencontre. Babel de désirs frustrés, d'attentes affichées comme des blessures, de solitudes remplies d'ombres féroces et insaisissables".

"Il est intéressant de constater que la meilleure littérature du vingtième siècle se trouve résumée, de façon étonnamment conçise, dans le mode d'emploi du Prozac à la rubrique "effets indésirables": la prose de Kafka comme une extraordinaire attaque de panique à peine maîtrisée par la parole. L'anxiété hallucinatoire du détail chez Proust. Le trouble du cours de la pensée dans le phrasé aphasique de Beckett."


Fake est le premier roman directement écrit en français de l'italien Gulio Minghini qui est également lecteur du français et de l'espagnol pour les éditions Adelphi. Il a traduit en italien des romans de René Crevel, Pierre Mac-Orlan et de Simenon.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Isa 27/05/2009 18:43

ça a été une belle découverte pour moi !

Présentation

  • : Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • : Les libraires et les amis de la librairie partagent leurs coups de coeur.
  • Contact

Recherche