Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 12:29
Mari et femme
Régis de sà Moreira
Au Diable Vauvert

Un couple décidé à se séparer se réveille un beau matin l'un dans la peau de l'autre...dans le corps de l'autre....dans la vie de l'autre!
Le choc encaissé, il va falloir dorénavant échanger et assumer non seulement les peignoirs, mais aussi les beaux-parents devenus parents, le travail d'écrivain chômeur et celui d'éditrice de best-sellers, et pourquoi pas puisque c'est ainsi, les amants...

En adoptant le point de vue du mari devenu femme (et femme), Régis de sà Moreira interroge de manière humoristique mais néanmoins pertinente l'échange des perspectives rappelant à chacun, au delà de son genre, les limites de sa subjectivité. 

La gymnastique mentale dans laquelle nous emporte le narrateur ainsi que l'emploi de la seconde personne du singulier adressé au mari composent un style littéraire croustillant plein de jeux de miroirs et ajoute au comique de situation un humour poétique. Ce roman offre une diversité de lectures et nous emmene loin dans la réflexion sur l'identité et par conséquent sur l'Autre...avec qui l'on vit! 

"L'attachement à soi augmente l'opacité de la vie"  nous rappelle le poète Philippe Jaccottet.


 Régis de sà Moreira est né en 1973 et vit actuellement à New York. Il est l'auteur de quatre romans dont le premier, Pas de temps à perdre (l'histoire ou fable d'une ville dont les maisons, les rues se déplacent constamment ) a été lauréat du Prix Le Livre Elu en 2002. Zéro tués,  Le Libraire sont ces deux autres romans à
découvrir.



Extrait:
"La première chose qui t'étonne lorsque tu ouvres les yeux c'est le plafond de votre chambre.
Ca fait des mois que tu dors dans le salon.
Tu ne comprends pas.

Tu tournes la tête sur le côté, ta femme n'est pas dans le lit.
Mais ses longs cheveux blonds s'étalent sous ta joue. Tu ne comprends pas du tout.

Tu montes une main pour te gratter la barbe.
Ta barbe a disparu.
Tu ne respires plus.

Tu descends ta main sous le drap.
Tu cherches quelque chose entre tes jambes.
Tu ne trouves rien.
Tu te redresses d'un coup.
Tu te tournes vers l'armoire à glace.
Tu cries.

Ta femme crie à ta place."


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • Coups de coeur de l'Eternel Retour
  • : Les libraires et les amis de la librairie partagent leurs coups de coeur.
  • Contact

Recherche